jeudi 16 mai 2024

Entre Bordeaux et La Rochelle / Between Borbeaux et La Rochelle

A la fin du mois d'avril j'ai eu la chance de traverser la France d'est en ouest pour me rendre en Gironde et découvrir une ville dont on m'a si souvent chanté les louanges et que je ne connaissais pourtant pas du tout: Bordeaux. Située le long de l'estuaire de la Gironde à deux pas de l'Océan Atlantique, la ville jouit d'un climat doux et ensoleillé, spécialement à la période où j'ai découvert Bordeaux, alors que le reste de la France était sous la pluie. Fondée par les Gaulois au 1er siècle av-J.C. sous le nom de Burdigala, elle sera rapidement absorbée dans l'Empire romain qui y introduisent notamment la culture de la vigne, l'une des grandes fiertés de la région bordelaise. Centre commercial important en Europe depuis près de 2000 ans, elle devient un foyer intellectuel notable à la Renaissance avec la fondation du collègue de Guyenne. L'écrivain et humaniste Michel de Montaigne sera même élu maire de Bordeaux, deux ans, entre 1554 et 1556. Un siècle plus tard le philosophe Montesquieu naît au Château de la Brède, en Guyenne, lieu où il travaillera sur nombreuses de ses œuvres. Premier port de France entre le XVIIe et le XVIIIe siècle grâce à sa position stratégique, la ville participe activement au commerce triangulaire avec les colonies françaises des Amériques. Le Marquis de Tourny (1695-1760) est à l'origine de la transformation de Bordeaux et d'une grande partie de l'architecture de la ville telle qu'on la connaît aujourd'hui. Un siècle plus tard le jeune baron Haussmann, alors préfet de la Gironde, entre 1851 et 1853, s'inspira de ces travaux pour ceux qu'il effectuera ensuite à Paris comme préfet de la Seine. Une architecture opulente et lumineuse qui fait un usage généreux du calcaire à Astéries, une pierre d'un ton ocre délicat, comme en témoigne la splendide Place de la Bourse. Initialement place Royale, elle devient la première place ouverte d'Europe, réalisée sous les intendances de Boucher et Tourny, entre 1730 et 1755. Composée par deux pavillons symétriques - le Palais de la Bourse et l'Hôtel des Douanes - elle était décorée en son centre par un statut équestre de Louis XV, qui fut démonté en 1792 pendant la Révolution française, puis remplacée en 1869 par la fontaine des Trois Grâces que l'on connaît aujourd'hui. Mis en service en 2006, le miroir d'eau est un immense bassin de quelques de 3 450 m² pour seulement 2 cm de profondeur, reflétant majestueusement la Place de la Bourse. Il était malheureusement en réfection au moment de notre visite. / At the end of April I embarked on a journey crossing France from east to west in order to reach Gironde and discover a city whose praises have been sung to me so often and which I nevertheless did not know at all, Bordeaux. Located along the Gironde estuary, a stone's throw from the Atlantic Ocean, the city enjoys a mild and sunny climate, and especially during my visit, when the rest of France was engulfed in heavy rainfall. Founded by the Gauls in the 1st century BC under the name of Burdigala, the city was quickly absorbed into the Roman Empire and consequently introduced to the ever going cultivation of vines, one of Bordeaux’s region greatest prides. An important commercial center in Europe for nearly 2000 years, it became an important intellectual center during the Renaissance with the foundation of the colleague of Guyenne. The writer and humanist Michel de Montaigne was even elected mayor of Bordeaux for two years, between 1554 and 1556. A century later, the philosopher Montesquieu was born at the Château de la Brède, in Guyenne, the place where he worked on many of his works. The leading port in France between the 17th and 18th centuries thanks to its strategic position, the city actively participated in triangular trade with the French colonies in the Americas. The Marquis de Tourny (1695-1760) is at the origin of the transformation of Bordeaux and a large part of the architecture of the city as we know it today. A century later the young Baron Haussmann, then prefect of Gironde, between 1851 and 1853, was inspired by this work for the architectural projects he subsequently carried out in Paris as prefect of the Seine. An opulent and luminous architecture that makes generous use of Astéries limestone, a stone with a delicate ocher tone, as evidenced by the splendid Place de la Bourse. Initially Place Royal, it became the first open square in Europe, built under the stewardship of Boucher and Tourny, between 1730 and 1755. Made up of two symmetrical pavilions - the Palais de la Bourse and the Hôtel des Douanes - it was decorated in its center with an equestrian statute of Louis XV, which was dismantled in 1792 during the French Revolution, then replaced in 1869 by the fountain of the Three Graces that we know today. Commissioned in 2006, the water mirror is an immense pool of some 3,450 m² and only 2 cm deep, majestically reflecting the Place de la Bourse. Unfortunately it was under renovation at the time of our visit.











Toutefois on se réconfortera en déambulant le long de la Garonne, en découvrant les Jardin des Lumières. Avec 116 espèces de plantes réparties en 223 plates-bandes, ces jardins sont très populaires auprès des Bordelais qui viennent pique-niquer ou se promener. La Garonne - qui a donné le terme "Gironde" en gascon - est particulièrement large lorsqu'elle traverse Bordeaux. C'est sur ordre de Napoléon Ier  que sera construit le Pont de Pierre, entre 1810 et 1822. Pas moins de 4000 ouvriers travaillèrent sur la construction de ce colosse de 487 m de long composé de 17 arches. Il permet de relier le centre-ville au quartier de La Bastide, sur la rive droite. Un peu plus loin on continue pour découvrir la Place des Quinconces. / However, we will take comfort in strolling along the Garonne, discovering the Jardin des Lumières. With 116 species of plants distributed in 223 flower beds, these gardens are very popular with Bordeaux residents who come to picnic or take walks. The Garonne - which gave the term "Gironde" in Gascon - is particularly wide when it crosses Bordeaux. It was on the orders of Napoleon I that the Pont de Pierre was built, between 1810 and 1822. No fewer than 4,000 workers worked on the construction of this 487 m long colossus made up of 17 arches. It connects the city center to the La Bastide district, on the right bank. A little further on we, continue to discover the Place des Quinconces.



















Cette immense place encadrée de platanes est utilisée généralement pour accueillir des fêtes foraines. On notera les deux colonnes rostrales à l'entrée de la place, bâties en 1829 et surtout l'imposant Monument aux Girondins. Il fut élevé entre 1894 et 1902 à la mémoire des députés Girondins - mouvance modérée durant la Révolution française - victimes de la Terreur. Avec sa colonne 43 m de haut couronnée par une statue symbolisant la liberté et ses allégories fluviales de la Dordogne et de la Garonne, c'est l'un des monuments bordelais les plus impressionnants. On continue ensuite le long du Cour de Verdun, pour découvrir le Jardin public. / This huge square framed by plane trees is generally used to host funfairs. Note the two rostral columns at the entrance to the square, built in 1829 and especially the imposing Monument to the Girondins. It was raised between 1894 and 1902 in memory of the Girondin deputies - moderate movement during the French Revolution - victims of the Terror. With its 43 m high column crowned by a statue symbolizing freedom and its river allegories of the Dordogne and the Garonne, it is one of the most impressive Bordeaux monuments. We then continue along the Cour de Verdun, to discover the Public Garden.



























Fondé en 1746 par Tourny, sous forme d'un jardin à la française il est sera transformé à partir de 1856, en jardin à l'anglaise, style très en vogue au XIXe siècle. Avec ses longues promenades arborées, ses vastes pelouses et ses parterres de fleurs colorées, c'est un parc très plaisant et particulièrement apprécié des Bordelais qui viennent s'y détendre le weekend. Le paysagiste et horticulteur Louis-Bernard Fischer introduit de nombreuses essences rares et crée un jardin botanique qui existe toujours sur le site même si officiellement le nouveau jardin botanique de Bordeaux se situe dans le quartier de la Bastide, de l'autre côté de la Garonne. On retourne dans l'hypercentre pour découvrir le Grand-Théâtre de Bordeaux. / Founded in 1746 by Tourny, in the form of a French garden, it was transformed from 1856 into an English garden, a style very fashionable in the 19th century. With its long tree-lined walks, its vast lawns and its colorful flower beds, it is a very pleasant park and particularly appreciated by the people of Bordeaux who come to relax there on weekends. The landscaper and horticulturist Louis-Bernard Fischer introduced many rare species and created a botanical garden which still exists on the site even if officially the new botanical garden of Bordeaux is located in the Bastide district, on the other bank of the Garonne . We return to the city center to discover the Grand-Théâtre de Bordeaux.













Classé aux Monuments historiques en 1899, le Grand-Théâtre est l'œuvre de l'architecte Victor Louis qui l'inaugure en 1780. Avec son architecture typiquement néo-classique, composé d'un péristyle de 87 m de large soutenu par 12 colonnes, le bâtiment est une ode à l'Antiquité. La façade est décorée de 12 statues représentant muses et divinités de la Grèce antique, sculptées par Van den Drix et Pierre Berruer. Depuis le Grand-Théâtre on se perd volontiers dans le Vieux Bordeaux avec ses bâtisses aux façades richement décorées, ses ruelles pavées, ses églises médiévales et ses remparts flanqués d'immenses portes fortifiées. / Classified as a Historic Monument in 1899, the Grand-Théâtre is the work of the architect Victor Louis who inaugurated it in 1780. With its typically neo-classical architecture, composed of a 87 m wide peristyle supported by 12 columns , the building is an ode to Antiquity. The facade is decorated with 12 statues representing muses and deities of ancient Greece, sculpted by Van den Drix and Pierre Berruer. From the Grand-Théâtre, you can easily get lost in Old Bordeaux, among its buildings with richly decorated facades, its cobbled streets, its medieval churches and its ramparts flanked by immense fortified gates.


















Il faut dire que Bordeaux possède une histoire mouvementée au Moyen-Âge. Personnage central de l'histoire médiévale française, Aliénor d’Aquitaine est connue pour son mariage tumultueux avec Louis VII, roi de France dont l'union est dissoute après 15 ans de mariage, en 1152. La duchesse d’Aquitaine épousera en seconde noce Henri Plantagenêt, duc de Normandie et comte d’Anjou qui reçoit en 1154 la couronne d’Angleterre, devenant Henri II. C’est le début d’une série de conflits de plusieurs siècles entre les deux monarchies, avec Bordeaux et l’Aquitaine au premier plan. Des tensions qui donneront naissance à la Guerre de Cent Ans qui débute en 1340 avec Bordeaux qui plaidera souvent allégeance à l'Angleterre et ne repassera sous le giron français qu'en 1453 - à la toute fin de la guerre - alors que la population locale reste majoritairement pro-anglaise. On retrouve encore une partie des fortifications datant de cette période dont les nombreuses portes majestueuses comme la porte Saint-Eloi - ou Grosse Cloche - la porte Cailhau ou encore la porte de Bourgogne / It must be said that Bordeaux had a turbulent history in the Middle Ages. A central figure in the French medieval history, Eleanor of Aquitaine is known for her tumultuous marriage to Louis VII, king of France; their union was dissolved after 15 years of marriage, in 1152. The Duchess of Aquitaine married in a second marriage Henri Plantagenêt, Duke of Normandy and Count of Anjou who received the crown of England in 1154, becoming Henry II. It was the start of a century-long series of conflicts between the two monarchies, with Bordeaux and Aquitaine at the forefront. The tensions gave rise to the Hundred Years' War which began in 1340 with Bordeaux because it often pleaded allegiance to England and only returned under French rule in 1453 - at the very end of the war - while the local population remained predominantly pro-English. We can still find part of the fortifications dating from this period including the many majestic gates such as the Saint-Eloi gate - or Grosse Cloche - the Cailhau gate or the Bourgogne gate





























 
Mais bien sûr une plongée dans le Bordeaux médiéval serait incomplet sans passer par l'imposante Cathédrale Saint-André de Bordeaux. Consacrée le 1er mai 1096 par le pape Urbain II les travaux de construction s'étalent jusqu'au XVe siècle où on lui donne son style gothique définitif. La hauteur sous voûte est impressionnante avec ses 23 mètres de haut sous la nef pour une longueur intérieure de 124 mètres. La cathédrale est le lieu de deux mariages royaux: en août 1137 entre Aliénor d’Aquitaine et Louis VII et en novembre 1615, entre Anne d'Autriche, Infante d'Espagne, et Louis XIII, roi de France et de Navarre. / But of course a dive into medieval Bordeaux would be incomplete without stopping by the imposing Saint-André de Bordeaux Cathedral. Consecrated on May 1, 1096 by Pope Urban II, the construction work lasted until the 15th century when it was given its definitive Gothic style. The height under the vault is impressive with its 23 meters high under the nave for an interior length of 124 meters. The cathedral is the site of two royal marriages: in August 1137 between Eleanor of Aquitaine and Louis VII and in November 1615, between Anne of Austria, Infante of Spain, and Louis XIII, king of France and Navarre.


















La tour Pey-Berland qui sert de campanile à la cathédrale se dresse du haut de ses 66 m et a été classé - même titre que la Cathédrale Saint-André - au patrimoine mondial de l'Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle. On continue notre balade au Musée des Beaux Arts de Bordeaux, situé à deux pas de la cathédrale. Si le musée en tant qu'institution est fondé en 1801, le bâtiment actuel ne sera terminé qu'en 1881 et se compose de deux longues galeries parallèles présentant des peintures et des sculptures allant du XVe au début du XXe siècle avec de nombreux chefs-d'œuvre de la peinture française, italienne et hollandaise. / The Pey-Berland tower which serves as the cathedral's campanile stands at a height of 66 m and has been classified - in the same way as the Saint-André Cathedral - as a UNESCO world heritage site on the paths of Saint-Jacques de Compostela. We continue our visit to the Museum of Fine Arts of Bordeaux, located a short walk from the cathedral. Although the museum as an institution was founded in 1801, the current building was not completed until 1881 and consists of two long parallel galleries displaying paintings and sculptures ranging from the 15th to the early 20th century with many masterpieces of French, Italian and Dutch painters.

































Les deux galeries du musée sont séparées par un joli petit jardin, très agréable pour s'assoir un instant, avant de décoller pour la suite de notre séjour: La Rochelle. Chef-lieu de la Charente-Maritime, la ville est fondée vers le Xe siècle et sert de capitale à la région historique de l'Aunis. Guillaume X, duc d'Aquitaine et seigneur de la ville, fait de La Rochelle un port libre. Passant sous le giron aquitain, puis anglais et enfin français en 1371, la noblesse rochelaise profite de ce contexte instable pour réclamer à la couronne de France une série de privilèges qui assurent une grande liberté aux marchands de la ville. Située en bordure de l’océan Atlantique, au large du pertuis d'Antioche, et protégée des tempêtes par la "barrière" des îles de Ré, d’Oléron et d’Aix, la ville devient un complexe portuaire de premier ordre. Commerçant avec le Canada, la Louisiane, le Brésil ou encore les Antilles, La Rochelle étant un des principaux ports négriers du Royaume de France. / The two galleries of the museum are separated by a lovely garden, very pleasant to rest at for a moment, before taking off to our next and final destination: La Rochelle. The capital of Charente-Maritime was founded around the 10th century and served as the centre of the historic region of Aunis. William X, Duke of Aquitaine and lord of the city, made La Rochelle a free port. Passing under the Aquitaine fold, then the English and finally the French in 1371, La Rochelle’s nobility took advantage of this unstable context to claim from the crown of France a series of privileges which ensured great freedom for the city's merchants. Located on the edge of the Atlantic Ocean, off the sluice of Antioche, and protected from storms by the "barrier" of the islands of Ré, Oléron and Aix, the city becomes a first-class port complex. The trade with Canada, Louisiana, Brazil and the West Indies, established La Rochelle as one of the main slave ports of the Kingdom of France.



























Au XVIe siècle le calvinisme investit La Rochelle qui devient l'un des principaux foyers du protestantisme. Des sièges mémorables s'ensuivent : celui de 1573 par le frère du roi Charles IX, aboutit à un compromis alors que celui de 1628, conduit par le cardinal Richelieu en personne, amène la construction d'une digue de 1 500 mètres pour isoler la ville de la mer et donc de ses alliés les Anglais. Le siège s'achève avec sa reddition à Louis XIII. Ville fortifiée sur la mer et sur la terre, La Rochelle comporte de nombreux monuments de défense, dont les plus connus sont les tours médiévales du Vieux-Port. La porte de la Grosse Horloge quant à elle gardait l'entrée de la cité marchande et constitue un vestige des remparts médiévaux. / In the 16th century, Calvinism took over La Rochelle transforming it into one of the main centers of Protestantism. Memorable sieges followed: that of 1573 by the brother of King Charles IX which resulted in a compromise and that of 1628, led by Cardinal Richelieu himself which led to the construction of a 1,500 meter dike to isolate the city of the sea and therefore of its allies, the English. The siege ends with its surrender to Louis XIII. A fortified city on the sea and on land, La Rochelle has numerous defense monuments, the best known of which are the medieval towers of the Old Port. The Grosse Horloge gate guarded the entrance to the merchant city and constitutes a vestige of the medieval ramparts.





























Mais La Rochelle n'a pas seulement conservé des édifices de l'époque du Moyen Âge, la ville s'est enrichie dans les siècles suivants de remarquables monuments dont le célèbre hôtel de ville de la Renaissance et d'autres édifices de l'époque classique édifiés au XVIIe et XVIIIe siècles. Tout près on passera par le Marché central avec sa halle construite en 1834 pour déguster des huîtres évidemment et plus spécialement des Fines de Claires Marennes-Oléron. Autant en profiter, on est dans la région. Tout près on continue notre balade au Jardin des plantes, jouxtant le Musée d'histoire naturelle. Ce petit parc possède toutefois une belle diversité de plantes rares, agréablement aménagées. Il faut dire que le climat de La Rochelle reste relativement tempéré grâce à l'influence océanique, avec des étés frais et des hivers doux, rarement glacés. / But La Rochelle has not only preserved buildings from the Middle Ages, the city was enriched in the following centuries with remarkable monuments including the famous Renaissance town hall and other buildings from the classical period built in the 17th and 18th centuries. Nearby, we will pass by the Central Market with its hall built in 1834 in order to taste oysters of course and especially Fines de Claires Marennes-Oléron. Since we're in the region, we might as well take advantage of it. We continue our walk at the Jardin des Plantes, adjoined to the Natural History Museum. This small park, however, has a beautiful diversity of rare plants, pleasantly landscaped. It must be said that the climate of La Rochelle remains relatively temperate thanks to the oceanic influence, with cool summers and mild winters, but rarely freezing.























Le parc Charruyer conçu sur d'anciennes fortifications entre 1887 et 1890 offre une écrin de verdure très plaisant. Ce parc serpente sur 2 km jusqu'à la Plage de la Concurrence. Nous partons ensuite au sud du Vieux-Port pour découvrir le site le plus visité de la ville: l'Aquarium La Rochelle. C'est l'un des plus grands aquariums d'Europe et il expose 12 000 animaux marins de 600 espèces répartis en 82 aquariums. Récifs coralliens multicolores, bassins à requins, poissons de l'Atlantique Nord, méduses gracieuses ou encore mangroves du Pacifique, cet aquarium spectaculaire ne laissera pas les passionnés de nature indifférents. / Charruyer Park, designed on the basis of old fortifications between 1887 and 1890, offers a very pleasant green setting. This park winds for 2 km to the Plage de la Concurrence. We then head south of the Old Port to discover the most visited site in the city: the La Rochelle Aquarium. It is one of the largest aquariums in Europe and exhibits 12,000 marine animals of 600 species divided into 82 aquariums. Multicolored coral reefs, shark tanks, North Atlantic fish, graceful jellyfish and even Pacific mangroves, this spectacular aquarium will not leave nature enthusiasts indifferent.



























On retrouve même un jardin exotique qui sert d'écrins aux bassins des piranhas et autres poissons d'Amazonie. On continue notre escapade maritime pour découvrir l'Île de Ré. Si c'est un lieu de villégiature et de vacances très populaire pour beaucoup de Français et de touristes étrangers, je n'avais jamais eu la chance de découvrir les charmants paysages de cette île de 85 km², reliée à La Rochelle par un pont depuis 1988. L'Île de Ré est dans l'ensemble relativement plate et me rappelle certains paysages de plaines de ma Côte d'Azur natale avec ses bosquets de pins parasols et de cèdres, entrecoupés de vignobles. Pourtant les vastes plages, les immenses dunes et l'amplitude des marées nous rappellent rapidement que nous sommes ici entourés par l'Océan Atlantique. / There is even an exotic garden which serves as a setting for piranha pools and other Amazonian fish. We continue our maritime escapade to discover the Île de Ré. Even with being a very popular resort and vacation spot for many French and foreign tourists, I had never had the chance to discover the charming landscapes of this 85 km² island, connected to La Rochelle by a bridge since 1988. The Île de Ré is on the whole relatively flat and reminds me of certain plain landscapes of my native Côte d'Azur with its groves of umbrella pines and cedars, interspersed with vineyards. Nevertheless, the vast beaches, the immense dunes and the amplitude of the tides quickly remind us that we are surrounded by the Atlantic Ocean.





























On fait bien sûr escale à Saint-Martin-de-Ré, un village de quelques 2260 âmes, avec son charmant port entouré de bâtisses en pierres blanches et de nombreux commerces. Le village est lui même entouré par un vaste assemblage de fortifications construites à la fin du XVIIe siècle par Vauban, ingénieur militaire sous Louis XIV qui a considérablement renforcé d'arsenal de défense de la France. On se perd agréablement dans les ruelles fleuries, le long des maisons basses aux volets verts, en prenant quelques instants pour découvrir l'église Saint-Martin, datant du XIVe siècle. / We do of course stop at Saint-Martin-de-Ré, a village of some 2,260 souls, with its charming port surrounded by white stone buildings and numerous shops. The village itself is surrounded by a vast collection of fortifications built at the end of the 17th century by Vauban, a military engineer under Louis XIV who considerably strengthened France's defense arsenal. We pleasantly get lost in the flowery streets, alongside the low houses with green shutters, and take time to discover the Saint-Martin church, dated back to the 14th century.

















On finira notre journée les pieds dans le sable à la plage des Gollandières. Le sud-est de l'Île de Ré possède une série de longues plages de sable fin où il faut bon se détendre, les pieds dans l'eau, sous le cri des goélands alors que la marée basse crée doucement de petits bassins où coquillages et algues restent piégés. Alors que le soleil descend doucement on retourne à La Rochelle pour finir notre journée dans le quartier du Gabut, ancien quartier de pêcheurs, entièrement rénové dans les années 90, avec ses maisons en bois colorées, lui donnant un air de Scandinavie. On profite aussi des illuminations sur les tours du Vieux-Port. Malgré une population d'à-peine 78 000 habitants  possède une vie nocturne digne d'une grande ville avec une foule de restaurants et de bars remplis jusque tard dans la soirée. / We will end our day with our feet in the sand at Gollandières beach. The south-east of the Île de Ré has a series of long, fine sandy beaches where you can relax with your feet in the water, listening to the cries of the gulls while the low tide gently creates small trap pools for shellfish and algae. As the sun slowly sets on our way back to La Rochelle to end our day in the Gabut neighborhood, a former fishing district, completely renovated in the 90s, with its colorful wooden houses, giving it a Scandinavian feel. We also enjoy the illuminations on the towers of the Old Port. Despite a population of just 78,000 inhabitants, it has a nightlife worthy of a big city with a host of restaurants and bars packed until late in the evening. 




















On se régalera d'une bonne cuisine française campagnarde au Bistrot du Port avant de finir la soirée à Une Folle Époque pour siroter un cocktail dans une ambiance feutrée et jazzy. C'est sur cette note gourmande que nous quittons la Côte Atlantique, avec la ferme idée d'y retourner au plus vite... / We will enjoy some soul nourishing French country cuisine at the Bistrot du Port before ending the evening at Une Folle Époque with tasty cocktails in a cozy and jazzy atmosphere. It is on this gourmet note that we leave the Atlantic Coast, with the firm idea of returning as quickly as possible...