dimanche 24 octobre 2021

De Valence à Tarragone / From Valencia to Tarragona

Après avoir traversé l'Andalousie je vous amène cette fois dans la Communauté Valencienne pour ma plus belle surprise de ce voyage. En effet si Grenade, Séville ou Cordoue ont une renommée qui dépassent largement les frontières de l'Espagne, j'ai trouvé qu'à l'inverse - de part mon expérience - Valence n'était pas appréciée à sa juste valeur, tant j'ai trouvé cette ville merveilleuse. Avec son centre médiéval magnifiquement conservé, ses grands boulevards du début du XXème siècle et ses parcs luxuriants, la troisième ville d'Espagne possède en plus une histoire très ancienne. Fondée il y a environ 138 av. J-C par les Romains elle joue un rôle économique majeur en Hispanie, avant de tomber dans l'oubli lorsqu'elle est prise par les Wisigoths au milieu du VIème siècle. Conquise dès 714 par les Arabes, Valence resta toutefois secondaire jusqu'à la chute du Califat de Cordoue en 1031. La ville devient la capitale de la taïfa de Valence et connaît un essor considérable. Les Arabes - experts en irrigation - créent des canaux à partir du fleuve Túria et développe l'agriculture le long de la large plaine fertile qui s'étire de part et d'autre de la ville et que l'on connaît aujourd'hui sous le nom d'Horta de Valencia, célèbre pour son riz, ses légumes et ses agrumes. Le mercenaire chrétien Rodrigue - mieux connu sous le nom de El Cid - reprend la ville en 1093 et les Almoravides capitulent officiellement 1094. La pression musulmane au sud reste toutefois trop importante et dès 1102 la ville est abandonnée aux troupes arabes. Valence ne sera reprise définitivement aux musulmans qu'en 1238, par Jacques Ier d'Aragon. Ce dernier fonde également le Royaume de Valence qui fera partie de la Couronne d'Aragon mais possédera sa propre administration. Dès le début du XVème siècle la ville connaît ce que les historiens appelleront le Siècle d'or valencien. La cité est alors la deuxième ville la plus peuplée de Péninsule ibérique après Lisbonne et possède une influence politique, économique et culturelle majeure dans la région. Elle est connue pour sa production de céramique et de soie, introduite par les Génois à la fin du XIVème siècle. La ville souffrira toutefois de l'expulsion des Morisques - musulmans convertis de force au christianisme - en 1609, qui représentaient près d'un tiers de la population du Royaume de Valence. Après la guerre de Succession d'Espagne au tout début du XVIIIème siècle, Valence perd son autonomie et ses privilèges et intègre un Royaume d'Espagne dirigé par les Bourbons. Après les guerres napoléoniennes, la ville se modernise progressivement tout au long du XIXème siècle et devient un centre industriel important. Si Valence se dote d'un véritable port dès la fin du XVème siècle, il faudra attendre la fin du XIXème siècle pour qu'il prenne l'aspect qu'il a aujourd'hui. A ce jour le Port de Valence est le plus important d'Espagne et de Méditerranée, mais également le 5ème plus actif d'Europe. Un dynamisme et une modernité qui caractérise toujours Valence, comme en témoigne l'un des sites les plus emblématiques de la ville: Cité des arts et des sciences ou Ciutat de les Arts i les Ciències, œuvre de l'architecte valencien Santiago Calatrava Valls. / After having crossed Andalusia I bring you this time to the Valencian Community for the most beautiful discovery of my trip. Indeed if Granada, Sevilla or Cordoba have a reputation that goes far beyond the borders of Spain, I found  that Valencia - from my experience - deserves much more attention, considering how wonderful I found this  city. With its beautifully preserved medieval center, its large boulevards dating back from the early-20th century and its tropical parks, Spain's third largest city also has a very ancient history. Founded around 138 BC. J-C by the Romans it plays a major economic role in Hispania, before sinking into oblivion when it is taken by the Visigoths in the middle of the 6th century. Conquered in 714 by the Arabs, Valencia however remained unimportant until the fall of the Caliphate of Cordoba in 1031. The city became the capital of the taifa of Valencia and experienced considerable growth. The Arabs - masters in irrigation - created canals from the Túria river and developed agriculture along the wide fertile plain that stretches on both sides of the city and that we know today under the name of Horta de Valencia, famous for its rice, vegetables and citrus fruits. The Christian mercenary Rodrigue - better known as El Cid - took over the city in 1093 while the Almoravids officially capitulated in 1094. Muslim pressure in the south remained however too threatening, and from 1102 the city is abandoned to Arab troops. Valencia will not be taken back definitively from the Muslims until 1238, by Jacques I of Aragon. This ruler also founded the Kingdom of Valencia which was a part of the Crown of Aragon but kept its own administrative autonomy. From the beginning of the 15th century the city knew what historians would call the Valencian Golden Age. At that time Valencia is the second most populous city of the Iberian Peninsula after Lisbon and has a major political, economic and cultural influence in the region. It is known for its ceramic and silk production, introduced by the Genoese merchands at the end of the 14th century. The city suffered, however, from the expulsion of the Moriscos - Muslims forcibly converted to Christianity - in 1609, who represented nearly a third of the population of the Kingdom of Valencia. After the War of the Spanish Succession at the very beginning of the 18th century, Valencia lost its autonomy and its privileges and joined a Kingdom of Spain led by the Bourbons. After the Napoleonic wars, the city gradually modernized throughout the 19th century and became an important industrial center. Although Valencia built a real sea port at the end of the 15th century, it was not until the end of the 19th century that it took on the appearance it has today. Today, the Port of Valencia is the most important in Spain and the Mediterranean, but also the 5th busiest in Europe. A dynamism and modernity that still characterizes Valencia, as evidenced by one of the most emblematic sights in town: the City of Arts and Sciences or Ciutat de les Arts i les Ciències, work of the Valencian architect Santiago Calatrava Valls. 












Cet ensemble au design ultra-futuriste construit entre 1998 et 2009 se compose de plusieurs éléments répartis sur 350 000 m² et entouré par de vastes bassins turquoises qui servent de toile de fond aux bâtiments couverts de céramique blanche. On retrouve ainsi le Palau de les Arts Reina Sofía, siège de l'opéra de Valence, l'Oceanogràfic considéré comme le plus grand aquarium d'Europe, le Museu de les Ciències Príncipe Felipe en forme de squelette dédié aux sciences ou encore l'Hemisfèric - contenant un planétarium - qui me fait personnellement penser à une baleine retournée sur le dos. Sans oublier également l'Umbracle, un jardin suspendu couvert d'une délicate armature métallique. / This ultra-futuristic complex, built between 1998 and 2009, is made up of several elements spreading over 350,000 sqm (3,8 millions sqft) and surrounded by vast turquoise pools that serve as a backdrop to the buildings covered with white ceramic. We find the Palau de les Arts Reina Sofía, headquarters of the Valencia opera house, the Oceanogràfic considered to be the largest aquarium in Europe, the skeleton-shaped Museu de les Ciències Príncipe Felipe dedicated to the sciences or the Hemisfèric - containing a planetarium - which personally reminds me of a whale flipped on its back. Without forgetting the Umbracle, a hanging garden covered with a delicate metal framework.














La Ciutat de les Arts i les Ciències se situe à l'est des Jardins du Túria. Ce parc tout en longueur fut créé dans les années 1980 après le détournement du cours de la rivière Túria au sud de la ville. Connue pour son débit très inconstant d'une année à l'autre, cette rivière est responsable d'un grand nombre de crues violentes. Des épisodes climatiques inhabituels causèrent une inondation catastrophique en octobre 1957 qui coûta la vie à plus de 80 personnes et laissa plusieurs milliers de Valenciens sans abri. Le lit de la rivière ainsi détournée devait initialement être transformé en autoroute mais heureusement grâce à des mouvements citoyens, cet espace fut converti en un poumon de verdure de 110 hectares, qui s'étire au nord de la vielle ville de Valence. Étalé sur 170 hectares ce centre historique est d'ailleurs l'un des plus vastes et des mieux conservés d'Espagne. / The Ciutat de les Arts i les Ciències is located to the east of the Túria Gardens. This long and narrow park was created in the 1980s after the diversion of the course of the Túria river to the south of the city. Known for its very inconsistent flow from one year to the next, this river is responsible for a large number of violent floods. Unusual climatic episodes caused a catastrophic flood in October 1957 which cause the death of over 80 people and left several thousand Valencians homeless. The river bed finally diverted was supposed to be transformed into a highway but fortunately thanks to citizens movements, this space was converted into a 110 hectares (272 acres) green lung, which stretches to the north of the old town of Valencia. Spread over 170 hectares (420 acres), this historic center is one of the largest and best preserved in Spain.


















Après l'épidémie de peste de 1348, la cité se relève peu à peu et rentre, dès la fin du XIVème siècle, dans une période d'essor sans précédent. La plus grande ville de la Couronne d'Aragon va alors rayonner sur l'Europe du Sud et le Bassin méditerranéen. Valence se couvre de monuments somptueux comme la Loge de la Soie ou Llotja de la Seda, les tours Serranos ainsi que de nombreuses églises. Fondée en 1502, l'Université de Valence est l'une des plus anciennes d'Europe, alors que le premier livre imprimé en Espagne est publié à Valence en 1479. / After the plague epidemic of 1348, the city gradually recovered and, at the end of the 14th century, it experienced a period of unprecedented growth. The largest city of the Crown of Aragon will then shine on Southern Europe and the Mediterranean. Valencia is covered with sumptuous monuments such as the Silk Lodge or Llotja de la Seda, the Serranos towers as well as numerous churches. Founded in 1502, the University of Valencia is one of the oldest in Europe, while the first book printed in Spain was published in Valencia in 1479.


















Valence devient également un centre artistique renommé où se mêlent des influences venues de Flandre, d'Italie ou même de France avec des artistes tels que Joan Reixach, Jaume Baçó Escrivà, Lluís Dalmau, Gonçal Peris ou Martin Torner. Pour un meilleur aperçu de ce style gothique international qui connut de beaux jours dans la Valence des XIVème et XVème siècles, rendez-vous au Musée des Beaux-Arts. Logé dans le collège Saint-Pie-V construit au XVIIIème siècle, ce musée - couronnée d'impressionnants dômes en tuiles bleu lapiz - possède une des plus belles collections espagnoles de peintures religieuses de la fin du Moyen-Âge et du début de la Renaissance. On retrouve ainsi de nombreux retables aux dimensions spectaculaires présentant diverses scènes bibliques le tout présenté dans leurs écrins de bois doré à l'or fin et ornés de sculptures. / Valencia also became a renowned artistic center where influences from Flanders, Italy or even France mingle with artists such as Joan Reixach, Jaume Baçó Escrivà, Lluís Dalmau, Gonçal Peris or Martin Torner. For a better glimpse of this International Gothic style, which flourished in 14th and 15th century Valencia, visit the Museu de Belles Arts or Museum of Fine Arts. Housed in the St. Pius V Palace built in the 18th century, this museum - topped with impressive blue lapiz tiles domes - has one of the finest Spanish collections of religious paintings from late-Middle Ages and early-Renaissance. We find many spectacular altarpieces displaying various biblical scenes, all framed in their  fine gold wooden cases adorned with sculptures.



















Le musée bien sûr possède également de vastes collections de peintures plus tardives allant jusqu'au XIXème siècle avec des œuvres de Diego Velázquez, Murillo, Goya ou encore El Greco. A l'est du musée on se détend un moment au cœur des Jardins del Real. Le terrain, utilisé comme une terre agricole par les Arabes, fut doté d'un palais au XIVème siècle. Si le palais disparut en 1810, les jardins ont survécu et présentent un magnifique assemblage de promenades, de bassins et de pelouses à l'ombre des ficus géants même si mon coup de cœur va aux ceiba, de magnifiques arbres à l'aspect unique. Avec leurs troncs ventrus couverts d'épines, ces arbres venus d'Amérique du Sud, sont appelés parfois "arbre-bouteille". Ils enchantent les visiteurs avec leurs énormes fleurs roses exubérantes. Le développement du parc fait partie de nombreux aménagements urbains qui transforment Valence au cours du XIXème siècle. / The museum of course also has vast collections of paintings from later eras, up to the 19th century with works by Diego Velázquez, Murillo, Goya or El Greco. To the east of the museum, you can relax in the heart of the Jardins del Real. The site, used as agricultural land by the Arabs, was used as park for a 14th century palace. If the palace disappeared in 1810, the gardens survived and display a magnificent assemblage of walks, ponds and lawns in the shade of giant ficus trees even if my favorite species is the ceiba, a magnificent and peculiar looking tree from South America. With their rounded trunks covered with thorns, these plants are sometimes called "bottle trees". They delight visitors with their huge, exuberant pink flowers. The development of the park is part of a vast urban planning modernization that transformed Valencia during the 19th century.













La ville connaît un nouvel essor et se pare d'immenses boulevards ou fleurissent les hôtels particuliers et autres bâtiments administratifs mêlant art nouveau, néo-baroque ou art déco. La Gran Via del Marqués del Túria et l'Avenida del Regne de València sont des bons exemples de cette architecture spectaculaire qui donnent à Valence des airs de Côte-d'Azur. Sentiment renforcé par la végétation luxuriante plantée le long de ces boulevards mêlant palmiers, camphriers et autres essences exotiques. / The city experienced a new boom and is then crossed with immense boulevards where mansions and other administrative buildings bloomed, mixing art nouveau, baroque revival or art deco. The Gran Via del Marqués del Túria and the Avenida del Regne de València are good examples of this spectacular architecture which gives Valencia a French Riviera atmosphere. A feeling reinforced by the lush vegetation planted along these boulevards mixing palms, camphor trees and other exotic species.

























Ces grandes voies ceinturent le quartier de l'Eixample, terme catalan pour "extension". On retrouve d'ailleurs un quartier du même nom à Barcelone. En effet ce quartier forme le prolongement du centre médiéval de Valence et offre une série de monuments somptueux. Au même titre que la Catalogne, la Communauté Valencienne a été un des hauts-lieux de l'art nouveau en Espagne, style qui a fleurit notamment pendant la première décennie du XXème siècle jusqu'à la fin de la Première Guerre Mondiale. Parmi les multiples bâtiments de cette époque citons la magnifique gare Estació del Nord avec ses façades blanches et vertes, décorés d'agrumes en céramique, ci-dessus. Tout près la Plaça de l'Ajuntament ou Place de la Mairie compte un nombre incalculable de bâtiments civiques grandioses comme le Palais de la poste et des télégraphes ou Palau de correus i telègrafs inauguré en 1923, ci-dessous. / These main roads surround the Eixample district, the Catalan term for "extension". There is also a district of the same name in Barcelona. Indeed this part of the city forms the extension of the medieval center of Valencia and offers a series of majestic monuments. Like Catalonia, the Valencian Community was one of the hotspots of Art Nouveau in Spain, a style that flourished in particular during the first decade of the 20th century until the end of the First World War. Among the many buildings from this period we can mention the magnificent Estació del Nord station with its white and green facades, decorated with ceramic citrus, above. Nearby, the Plaça de l'Ajuntament or Town Hall Square has countless grandiose civic buildings such as the Post and Telegraph Palace or the Palau de correus i telègrafs inaugurated in 1923, below. 
















On découvrira bien sûr la Mairie de Valence - ci-dessus - au fronton décoré d'une chauve-souris. Ce mammifère ailé appelé "rat-penat" en valencien, est en effet un des symboles de la région. On raconte qu'une chauve-souris aurait alerté les troupes de Jacques Ier d'une attaque imminente d'une division de soldats musulmans durant la reconquête de la ville. Cet animal qui n'apparaitra définitivement sur les écussons qu'au XVIème siècle est devenue l'emblème de Valence. Au bout de la place il suffit de remontée l'Avenida de María Cristina pour découvrir l'un des lieux de vie les plus colorés de la ville: le Mercat Central. / We obviously discover the Town Hall of Valencia - above - with its pediment decorated with a bat. This winged mammal called "rat-penat" in Valencian, is indeed one of the symbols of the region. It is said that a bat alerted James I troops to an imminent attack by a division of Muslim soldiers during the reconquest of the city. This animal which will not appear definitively on the badges until the 16th century has become the emblem of Valencia. At the end of the square, all you have to do is reach up Avenida de María Cristina to discover one of the city's most colorful and lively meeting point: the Mercat Central.
















Ce superbe marché couvert fut inauguré en 1928 après 14 ans de travaux et de nombreuses déconvenues. Son architecture splendide mêlant une importante armature en fer forgé avec de délicates façades en pierres et en azulejos en fait un des plus beaux emblèmes du modernismo valencien. A quelques rues de là les passionnés de jardins seront enchantés par le magnifique Jardin botanique de Valence. La région valencienne possède un climat parmi les plus doux d'Espagne. Si les étés sont parfois très chauds la proximité de la mer apporte une douceur et une humidité appréciable. Les hivers sont incroyablement doux avec des températures négatives quasi-inexistantes. La dernière chute de neige qu'a connu la ville date de 1983. Inutile de dire que dans ces conditions les plantes même les plus exotiques s'acclimatent facilement ici. / This superb covered market was inaugurated in 1928 after 14 years of work and many mishaps. Its splendid architecture combining a massive iron roof structure with delicate facades in stone and azulejos, makes it one of the most beautiful examples of Valencian modernism. A few streets away, garden enthusiasts will be enchanted by the magnificent Jardí Botànic de València. The Valencian region has one of the mildest climate in Spain. If the summers are sometimes very hot, the proximity of the sea brings humidity and freshness. The winters are incredibly mild with sub-zero temperatures almost nonexistent. The last snowfall in the city was in 1983. Needless to say, under these conditions even the most exotic plants acclimatize easily here.





















La culture de plantes médicinales à l'endroit de l'actuel jardin commença dès le XVème siècle et ne fit que se confirmer avec la fondation de l'Université de Valence en 1502. Toutefois il faudra attendre la fin du XVIIIème siècle pour que la botanique devienne une science à part entière, dissocié de la médecine. Le site actuel sera choisi au début du XIXème bien que l'utilité du jardin est d'abord agronomique: on y teste la culture de diverses variétés de plantes destinés à être implantées en Europe. Le jardin sera progressivement agrémenté de plusieurs serres dont l'Umbracle, une magnifique structure métallique de quelques 560 m² bâtie en 1900. / The cultivation of medicinal plants on the site of the current garden began in the 15th century and became even more significant with the founding of the University of Valencia in 1502. However, it was not until the end of the 18th century that botany becomes a science in its own, separate from medicine. The current site will be chosen at the beginning of the 19th century, although the garden is primarily used for agronomic purposes to test the growing habits of exotic plants intended to be established elsewhere in Europe. The garden will gradually be embellished with several greenhouses including the Umbracle, a magnificent 560 sqm (6028 sqft) metal structure built in 1900.
























Aujourd'hui ce superbe parc de 4,5 hectares offre une profusion d'espèces de quatre coins du monde. Cactus, bambous, palmiers, plantes succulents, bananiers, eucalyptus, nénuphars exotiques, gingembres multicolores, sans oublier les serres débordant d'orchidées, de fougères, de plantes carnivores et de broméliacées. Autant dire que le jardin botanique de Valence est un vrai plaisir pour les yeux et un moment de calme très appréciable. Après cette promenade pleine d'exotisme nous filons à l'est, en Catalogne et à Tarragone plus précisément. Fondée vers la fin du IIe millénaire av. J.-C., les Carthaginois aurait commencé à y établir des comptoirs commerciaux entre 1500 et 1000 av. J.-C. Toutefois la plupart des vestiges encore présents à Tarragone remontent principalement à l'époque romaine, période où la ville devient un centre important de l'Hispanie. Parmi les sites les plus remarquables de cette époque, impossible de rater l'Amphithéâtre de Tarragone, bâti au IIème siècle ap-J.C. / Today this superb 4.5 hectares (11 acres) park offers a profusion of species from all over the world. Cacti, bamboo, palm trees, succulents, bananas, eucalyptus, exotic water lilies, multicolored gingers, not to mention the greenhouses overflowing with orchids, ferns, carnivorous plants and bromeliads. Needless to say that Valencia botanical garden is a real pleasure for the eyes and a very pleasant place to relax. After this exotic walk, we head east, to Catalonia and Tarragona more precisely. Founded towards the end of the 2nd millennium BC, the Carthaginians would have started to establish trading posts there between 1500 and 1000 BC. However, most of the remains still present in Tarragona date back mainly to Roman times, when the city became an important center of Hispania. Among the most remarkable sites of this era, it is impossible to miss the Amphitheater of Tarragona, built in the 2nd century AD.





















Pouvant accueillir jusqu'à 15 000 spectateurs, cet amphithéâtre, un des plus beaux d'Espagne, eut de multiples usages pendant l'histoire. Depuis l'an 2000 il est classé comme site de l'UNESCO. Le centre ancien de Tarragone offre également d'autres sites d'intérêt et de multiples ruines romaines se mêlent aux bâtiments plus modernes. La ville sera conquise par les Vandales et les Visigoths à la fin de l'Antiquité avant d'être prise par les Arabes au tout début du VIIIème siècle. Elle sera finalement reconquise par les Catholiques au milieu du XIIème siècle. C'est à cette même période que la Cathédrale de Tarragone sera construite. Temple romain, puis basilique visigothe, elle deviendra une mosquée avant de devenir la cathédrale que l'on connaît aujourd'hui bien que les travaux durèrent jusqu'en 1331. Le cloître de la cathédrale est particulièrement ravissant. / Able to accommodate up to 15,000 spectators, this amphitheater, one of the most beautiful in Spain, had many uses throughout history. Since 2000 it has been classified as a UNESCO site. The old center of Tarragona also offers other sites of interest and multiple Roman ruins mingling with more modern buildings. The city will be conquered by the Vandals and the Visigoths at the end of Antiquity before being taken by the Arabs at the very beginning of the 8th century. It will finally be reconquered by the Catholics in the middle of the 12th century. It was during this same period that the Cathedral of Tarragona was built. Roman temple, then Visigothic basilica, it will become a mosque before becoming the cathedral we know today although the construction lasted until 1331. The cloister of the cathedral is particularly charming.

































La vieille ville se compose d'un dédale de ruelles sinueuses et de bâtiments colorées. La Plaça de la Font se termine sur la mairie de Tarragone - ci-dessus - un ancien couvent dominicain reconverti au XIXème siècle. Pour poursuivre notre séjour nous nous rendons entre Altafulla et Torredembarra. Ces deux villages situés à l'est de la Province de Tarragone offrent une halte plaisante au bord de mer pour clore ce voyage. Altafulla possède notamment un charmant centre ancien tout en hauteur avec comme point culminant, l'Eglise de Saint-Martin ou Ésglésia de Sant Martí en catalan. / The old town is made up of a maze of winding alleys and colorful buildings. The Plaça de la Font is the seat of the town hall of Tarragona, a former Dominican convent transformed in the 19th century. To continue our stay we go between Altafulla and Torredembarra. These two villages located to the east of the Province of Tarragona offer a pleasant stopover by the sea to end this trip. Altafulla is known for its charming old center with the Church of Saint-Martin or Ésglésia de Sant Martí, on the top of the village.

















Le bord de mer alterne entre larges plages de sable fin et petites criques intimes entourées de pins et d'agaves. Au sud d'Altafulla on découvre le magnifique Castell de Tamarit, perché à flanc de falaises, récemment transformé en hôtel de luxe. Si j'ai trouvé que beaucoup de stations balnéaires en Espagne avaient tendance à souffrir du tourisme de masse, ce petit coin de la Costa Daurada offre beaucoup de lieux intimes et calmes où se détendre. / The seaside alternates between wide sandy beaches and small intimate coves surrounded by pines and agaves. South of Altafulla we discover the magnificent Castell de Tamarit, perched on the cliffs, recently transformed into a luxury hotel. While I have found that many beach resorts in Spain tend to suffer from mass tourism, this little corner of the Costa Daurada offers plenty of intimate and peaceful places to relax.



















C'est donc au bord de mer que nous terminons ce séjour en Espagne. Ce fut un immense plaisir de découvrir enfin par moi même ce pays si proche de la France et que pour autant je n'avais jamais eu l'occasion de visiter à 32 ans. Mais ce n'est qu'un début et je pense que je repartirais en Espagne dès que possible, tant ce pays m'a charmé aussi bien par sa culture que par ses villes et ses paysages somptueux. Avant de terminer complètement cet article une petite nature morte que j'ai réalisé uniquement avec des fromages achetés en Espagne. On pense peu à ce pays pour sa tradition fromagère pourtant on trouve quelques quesos succulents comme une délicieuse tomme de chèvre au pimentón, un puissant fromage de brebis au thym et romarin et pour finir une étonnante tomme à l'ail noir. Un régal. / It is along the seaside that we end this journey in Spain. It was a great pleasure to finally discover for myself this country so close to France that I strangely have never had the chance to visit at 32 years old. But this is only the beginning and I think that I would go back to Spain as soon as possible, considering how delighted I have been to experience such a vibrant culture and gorgeous cities and landscapes. Before finishing this article completely, I share with you a small still-life I made only with cheeses bought in Spain. We don't think much of this country for its cheese-making tradition, yet we find some succulent quesos such as this delicious goat's cheese with pimentón, this powerful sheep's cheese with thyme and rosemary and to finish a surprising black garlic flavoured cheese. Absolutely delightful.

10 commentaires :

  1. Bravo pour la 2eme partie de ton voyage en Espagne J'ai toujours contourné Valence pour aller dans le sud .Quelle erreur! grâce à tes photos magnifiques promis je visiterai cette ville que tu as su si bien mettre en valeur .

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour tes superbes photographies qui m'ont fait voyager. Je suis sous le charme de Valence. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
  3. Such terrific photos! And it's nice and sunny in all of them, while it's gloomy and grey here. So enjoyable traveling with you, at least virtually speaking. :-) Thanks!

    RépondreSupprimer
  4. Un merveilleux voyage ! merci pour le partage :)
    Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
  5. merci pour ce merveilleux voyage par tes superbe photo, tu es un artiste!
    merci de ton passage sur mon blog.
    à bientôt!

    RépondreSupprimer
  6. i love all those sculptural buildings! so interesting. and the beach looks fab too.

    RépondreSupprimer
  7. The City of Arts and Sciences is a perennial favorite of my students traveling/studying abroad. Every photo and description in this post makes me want to be there so much. Just fabulous! Thanks.

    RépondreSupprimer
  8. Your photos and descriptions reinforces just how many similarities there are between Australia and Spain in plants to be found and the beaches. It's amazing how so many plants in your photos are found here, and your architectural photos brought back so many lovely memories of our time in Valencia. More time there though would have been beneficial to take in as much as you did. A great travel documentary, thanks so much Food Trotter. We love Spain.Thanks Pauline

    RépondreSupprimer
  9. Purée, sacré article bien documenté et qui invite au voyage. Super gourmandise aussi, bisous

    RépondreSupprimer
  10. Rhooooo, je sais où aller lorsque j'ai besoin de voir du monde et de lire, bravo pour ces merveilles c'est plus qu'admirable, bonne soirée !!

    RépondreSupprimer