samedi 30 juillet 2016

Corfu, the Gem of the Ionian Sea / Corfou, la perle de la Mer ionienne

Successively greek, roman, byzantine, venetian, french and british, before going back to its native soil in 1864, Corfu has been a central point in Mediterranean Sea all along its history and a crossroads between east and west. Located few kilometers from the border between Greece and Albania, it is the northermost Ionian island and the second largest after Cephalonia. Very close from the italian coasts, Corfu has been ruled by the Republic of Venice for almost four centuries, hence its name. Indeed this island is called "Kerkyra" in greek. Its rich history is widely visible in its eponymous capital city, listed as a UNESCO heritage site. / Tour à tour grecque, romaine, byzantine, vénitienne, française et britannique avant de retourner à sa terre natale en 1864, Corfou a été tout au long de son histoire une place centrale en Méditerranée, un carrefour entre Est et Ouest. Située à quelques kilomètres seulement de la frontière entre Grèce et Albanie, elle est la plus septentrionale des Îles ioniennes et la deuxième plus étendue après Céphalonie. Très proche des côtes italiennes, Corfou a été sous domination vénitienne pendant près de quatre siècles, d'où son nom actuel. En effet en grec, l'île est appelée "Kérkyra". Son riche passé est notamment visible dans la capitale éponyme, classée à l'UNESCO. 












With its baroque palaces, its arches, including the ones at the Spianada Square below, its colorful streets and its lush vegetation, Corfu city displays a confusing scenery that creates a deeply italian atmosphere. Considered by the Venetians as the gateway of the Adriatic Sea, this island was encircled with fortresses to fight against the Ottoman fleet and thus protect Venice. The city has several fortifications such as the Old Fortress, below, built during the 16th century. / Avec ses palais baroques, ses arcades, dont celles de la Spianada ci-dessous, ses ruelles colorées et sa végétation exubérante, la ville de Corfou brouille les sens par son atmosphère résolument italienne. Considérée par les Vénitiens comme la porte de l'Adriatique, l'île a été couverte de forteresses pour lutter contre la menace ottomane et protéger Venise. La ville possède d'ailleurs de nombreuses fortifications, comme l'Ancienne Citadelle, ci-dessous, construite au XVIème siècle.












The city comprises many museums and beautiful places of worship such as the Saint Spyridon Church, above, with this interior decorated from floor to ceiling with baroque paintings and golden mouldings. Located on the east side, facing Albania, Corfu city has some interesting municipal beaches. Though the most beautiful swimming spots lie along the north-western side of the island. Let's start by one of my favourites: Rovinia beach. / La ville comprend de nombreux musées et de très beaux lieux de culte dont l'église Saint-Spyridon, ci-dessus, avec son intérieur décoré du sol au plafond de peintures baroques et de moulures dorées à l'or fin, ci-dessus. Située à l'est de Corfou, face à l'Albanie, la capitale possède quelques jolies plages municipales, même si les plus beaux lieux de baignade s'étendent au nord-ouest de l'île. Commençons donc par un de mes coups de coeur, la plage de Rovinia.







Hidden behind dense native olive tree woodlands, Rovinia beach is secret haven, rarely invaded by tourists. You could even find caper bush - above - with its feathery flowers, whose the buds are gathered to be pickled. Further north, yet close, Paleokastritsa is a the must-see in Corfu! This small village comprises an exceptional hillside monastery, just above water. This place of worship, covered by a dense tropical vegetation, has been founded during the 13th century, though most of the current buildings were built during the 18th century. You could admire a superb collection of orthodox icons. / Cachée par d'épais fourrés d'oliviers qui poussent naturellement sur Corfou, la plage de Rovinia est un havre de paix, secret et rarement envahi par les touristes. Il y pousse même des câpriers, aux délicates fleurs plumeuses - ci-dessus - dont les boutons sont cueillis pour devenir des câpres. A peine plus au nord, Paleokastritsa fait partie des lieux à ne pas rater sur île. Cette petite commune possède un monastère exceptionnel, situé à flancs de colline au dessus de la mer. Ce lieu de culte, noyé sous la végétation tropicale, a été fondé au XIIIème siècle bien que la plupart des bâtiments actuels datent du XVIIIème siècle. On y retrouve notamment une superbe collection d'icônes orthodoxes.










Paleokastritsa is also renowned for its magnificent beaches stretching through several gulfs and rocky inlets. On the eastern side of the island, the little town of Ipsos was my home for my greek journey. Luckily I stayed at the very cute Hotel Corfu Secret, that I deeply suggest. The view from the terrace where the breakfast is served - below - is breathtaking. Ipsos has a long pebble beach and many restaurants and stores. / Paleokastritsa est aussi renommé pour ses plages magnifiques qui se dessinent autour d'un ensemble de golfes et de calanques vertigineuses. A l'est de l'île, la petite commune d'Ipsos a été mon lieu d'attache pendant ce séjour à Corfou. J'ai eu la chance de séjourner dans le très joli Hôtel Corfu Secret, que vous conseille vivement. La vue depuis la terrasse pour prendre le petit-déjeuner - ci-dessous - est exceptionnelle. Ipsos possède une longue plage de galets et de nombreux restaurants et boutiques.









Just like the rest of the island, Ipsos displays a abundant both native and tropical vegetation. The denses olive trees, pines and cypresses forests blend into exotic species: bougainvilleas, lantana, banana trees, strelitzia, palm trees, etc. If we often imagine Greece as an arid country hammered by the sun with scarce bushes barely able to grow, Ionian islands are actually strongly rain-soaked, with almost twice as much rainfall as London or Paris! Close to Corfu city, the Vlacherna monastery, built during the 17th century, is connected to the land with a narrow pier. It is facing the Pontikonisi islet, that comprises a church too. / Tout comme le reste de l'île, Ipsos offre une abondante végétation à la fois naturelle et tropicale. Les denses forêts d'oliviers, de pins et de cyprès se mêlent aux essences plus exotiques: bougainvillées, lantana, bananiers, oiseaux de paradis, palmiers, etc. Si on imagine souvent la Grèce comme presque aride où seuls quelques rares buissons poussent péniblement sous un soleil de plomb, les îles ioniennes sont très arrosées, recevant presque deux fois plus de pluie que Londres ou Paris! Tout près de la ville de Corfu, le monastère de Vlacherna, construit au XVIIème siècle, est relié par une mince jetée à la terre. Il fait face à l'île de Pontikonisi, en fond, qui elle-même contient une église.








On south-west side of the island, Agios Gordios stretches into a huge tropical-like fine sand beach. Further north Porto Timoni is a real nature wonder! From the lovely and flowered village of Afionas, you will have to face some perillous and steep trails to finally discover Porto Timoni. This double bays beach is probably the most original on the island, as well as one of the prettiest. / Au sud-ouest de l'île, la plage d'Agios Gordios s'étire tel un immense banc de sable fin à l'aspect presque tropical. Plus au nord, Porto Timoni est un véritable joyau de la nature! Au départ du charmant village fleuri d'Afionas, vous devrez affronter quelques chemins périlleux et abrupts pour enfin découvrir Porto Timoni. Cette plage qui forme une double anse est sûrement la plus originale de l'île, et aussi l'une des plus belle! 













Because it is hardly accessible, Porto Timoni displays almost desert beaches that blend gently into a crystal-clear water. To end our journey, let's go on the north of the island, to Cape Drastis. This irregular assemblage of coves and white cliffs offers a vibrant spectacle at the sunset. / Plutôt difficile d'accès, Porto Timoni promet des plages presque désertes qui glissent vers une eau cristalline. Pour finir notre périple, direction le nord de l'île, à Cap Drastis. Cet ensemble sinueux de criques et de falaises blanches offrent un spectacle saisissant au soleil couchant.







While the sky slowly marbles into orange et purples streaks, it is time to say by to the majestic Corfu. But I will be back soon for the rest of the holidays. Next time in Macedonia... / Alors que le ciel se marbre d'orange et de pourpre, il est temps de dire au revoir à la majestueuse Corfou. Mais je reviens bientôt pour la suite de ces vacances. Cette fois en Macédoine... 

26 commentaires :

  1. Félicitation pour ce beau reportage très enrichissant. Merci pour le voyage, bisous

    RépondreSupprimer
  2. Extraordinaires photos, en particulier l'escalier qui donne sur la mer. Quoi de plus romantique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est à la fois romantique et onirique... :)

      Supprimer
  3. Magnifiques tes photos... A leur vue, je suis prise d'une soudaine envie de partir en vacances...

    RépondreSupprimer
  4. Merci pour la balade, tu m'as fait voyagé à travers tes photos.

    RépondreSupprimer
  5. A force de te lire, ma liste d'endroits à visiter commence à s'allonger dangereusement ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha il va falloir préparer tes bagages alors :)

      Supprimer
  6. Summer in Corfu looks absolutely blissful! Thank you for taking us along with you :D

    RépondreSupprimer
  7. Une bien jolie balade dans un coin idyllique
    Tu donnes envie d'y aller

    latabledeclara.fr

    RépondreSupprimer
  8. Merci Romain pour le bonheur, le plaisir et la détente que tu nous offres si gentiment. Grâce à toi,j'ai pû découvrir un sublime petit coin de paradis . Bien amicalement. Chris 06

    RépondreSupprimer
  9. Waouh c'est juste splendide, merci de partager avec nous tout ça! ça me donne des idées de voyage à faire!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un coin à visiter, définitivement :)

      Supprimer
  10. Wouah c'est magnifique ça donne envie de s'évader...

    RépondreSupprimer
  11. merci pour cette belle escapade, tes photos sont superbes et appellent au voyage!!! bisous

    RépondreSupprimer
  12. Le soleil, la mer!...une superbe ballade. Bises

    RépondreSupprimer
  13. C'est juste magnifique. Merci Romain pour ces magnifiques photos et j'ai repéré un massif de plumbagos tout à fait superbe. Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui il y en avait beaucoup sur l'île! :)

      Supprimer
  14. Dis donc, ça ressemble de fait beaucoup à l'Italie ! Je n'avais jamais vu de câprier. Grâce à toi, c'est chose faite ! ;-) Superbe reportage, comme d'hab ! Je vais faire un tour en Macédoine, maintenant. Voilà un endroit qui me tentait aussi ...

    RépondreSupprimer